5 conseils infaillibles pour s’améliorer à l’oral

Dans deux heures tu as une présentation orale et tu ne penses qu’à une chose : 

Et si je me loupe ? Si je bégaye ? Si j’ai un trou de mémoire ?

Donc tu stresses encore et encore. 

Tu redoutes cette présentation depuis plusieurs jours déjà. 

Plus généralement, tu redoutes chaque fois que tu dois passer à l’oral devant un public. 

Je peux déjà te dire une chose : 

C’est normal de stresser

C’est quelque chose qui arrive même pour les personnes qui s’entraînent depuis des mois ou des années. 

Il y aura toujours cette petite appréhension, d’oublier son texte, son fil conducteur…

Même si toutes tes présentations ne peuvent pas être parfaites, tu peux tout de même les améliorer

C’est donc ce que nous allons voir ensemble au fil de cet article avec 5 conseils infaillibles pour que tu t’améliores enfin à l’oral !

Mais si tu veux recevoir encore plus de conseils pour t’aider à réussir tes études, alors je te conseille de prendre le temps de cliquer sur le bouton en-dessous.

Cela te permettra de recevoir chaque dimanche des petits conseils et une bonne dose de motivation pour commencer la semaine ! 

#1 Travailler l’intro et la conclusion

Tout comme moi, je suis sûr que tu as tendance à les mettre un peu de côté. 

Souvent, on commence sa présentation en détaillant rapidement le sommaire, mais on ne prend jamais vraiment le temps d’introduire le sujet et de bien conclure.

Mais si tu présentes ton travail devant un jury, ils vont enchaîner des dizaines d’oraux dans la journée et ils ne vont pas pouvoir tout retenir

Ils vont donc se concentrer sur leur première et leur dernière impression

Sachant que l’introduction permet aussi de donner le ton de ta présentation. 

Par exemple, si tu parles de façon assez monotone, le jury va vite se lasser et ne va écouter que d’une oreille la suite de ce que tu vas dire. 

Alors que si tu commences de façon assez dynamique, en changeant tes intonations, alors tu vas réussir à les captiver. 

Il faut aussi choisir avec soin tes premiers mots, pour qu’ils donnent envie à la personne devant toi de t’écouter jusqu’à la fin. 

Concernant la conclusion, elle est aussi importante parce que c’est la dernière impression qu’ils vont avoir de toi. 

C’est donc le moment où l’attention du jury va reprendre pour voir comment tu finis. 

Si tu la négliges, c’est un peu comme si tu chantais toute une chanson parfaitement bien mais que la dernière note était fausse. 

Lire aussi : Le guide complet des meilleures méthodes de révision

#2 Jouer avec sa voix

Ta voix est un atout majeur pour une bonne présentation. 

Tu peux t’en servir comme d’un instrument de musique. 

Tu peux jouer sur le rythme, sur les intonations, le ton, les pauses, et les possibilités sont infinies. 

Cela va permettre de créer différentes émotions chez ton auditeur et de continuer à garder son attention. 

Par exemple, entre deux grandes parties, tu peux faire une pause de plusieurs secondes pour vraiment marquer la séparation. 

Tu peux parler plus lentement pour montrer que ce que tu dis est important. 

Mais il ne faut surtout pas que tu parles de façon monotone.

Cela va lasser ton public, et tu vas petit à petit perdre leur attention. 

C’est tout sauf ce que tu veux ! 

C’est pour cette raison qu’il ne faut pas que tu hésites à t’entraîner en récitant ton texte pour trouver les meilleures intonations ou les endroits où faire des pauses. 

Si tu es un peu timide, tu peux t’entraîner devant ton miroir, ou sinon tu peux demander à tes potes ce qu’ils pensent de ta prestation pour pouvoir améliorer tes points faibles. 

Lire aussi : Comment se faire des amis quand on est timide ?

#3 Transformer ses erreurs en force

C’est le conseil le plus difficile à mettre en œuvre. 

Imaginons que tu oublies un mot dans ta phrase, essaie de ne pas paniquer. Prends plutôt une grande respiration, excuse-toi et reprends ta phrase depuis le début. 

Tu peux même prendre ton erreur avec humour (comme je le fais dans le podcast), cela te permettra de te détendre un peu. 

Mais il ne faut surtout pas que tu bégayes ou que tu perdes tes moyens. 

C’est humain de faire des erreurs, et le jury le sait très bien. 

Personne ne t’en voudra de t’excuser parce que tu corriges une de tes fautes. 

Cela s’applique aussi si tu fais une présentation assez longue et que tu as besoin de boire en plein milieu. 

Tu as le droit de t’excuser pour boire quelques gorgées au lieu de souffrir le martyre en restant la bouche sèche jusqu’à la fin de ta présentation. 

Ce qu’il faut que tu retiennes, c’est que les personnes en face de toi sont humaines. 

Elles comprennent donc tout ce que tu peux ressentir et ne vont pas faire baisser ta note parce que tu t’es excusé trois fois pour des petites erreurs que tu as faites.

#4 Bien se préparer

Pour être sûr que ta présentation soit claire, il faut que tu te prépares du mieux possible. 

Donc si ton texte est prêt depuis deux semaines, mais que tu le relis seulement la veille de ton oral pour te remettre dans le bain, cela ne suffira pas

Comme tu ne sauras plus trop ce que tu voulais dire avec certaines phrases, tu auras plus tendance à bégayer et à t’interrompre pour reprendre le fil. 

C’est donc pas super digeste pour la personne qui t’écoute. 

Il faut te dire que ce que tu comprends bien, tu peux l’expliquer de façon simple, avec tes propres mots

C’est pour cette raison qu’écrire un texte entier et l’apprendre mot pour mot n’est pas suffisant pour faire un bon oral. 

Tu es censé connaître ton sujet donc tu n’as pas besoin de tes trois pages de texte. 

Tu peux utiliser une liste sous forme de Bullet Points pour te souvenir d’un coup d’œil de quoi tu dois parler et dans quel ordre.

Cela te permettra de t’exprimer plus librement et de rendre ta présentation plus vivante.

Lire aussi : Le guide complet pour être productif dès ton réveil

#5 Améliorer son vocabulaire

Ce conseil ne s’applique pas seulement à l’oral. 

Enrichir son vocabulaire, c’est montrer que tu prends le temps de te cultiver, d’apprendre de nouvelles choses. 

Et pour se faire, rien de mieux que de lire, que ce soit des articles, des romans…

Il ne faut plus que tu aies peur de chercher la définition de certains mots. 

Parce que ça peut paraître débile parfois de chercher certains mots. 

Mais cela te permettra de pouvoir l’utiliser à ton tour et dans le bon contexte, pour ne pas faire de fautes un peu bêtes. 

Il faut cependant faire attention à ne pas utiliser des mots que tu ne maîtrises pas vraiment juste pour paraître plus “intelligent” ou cultivé. 

Cela va vite se voir et ça ne jouera pas à ton avantage. 

Bonus : se démarquer des autres

Ce que je vais dire va te paraître logique, mais si tu veux maximiser tes chances d’avoir une bonne note, il faut que le contenu de ta présentation soit de qualité

Donc si tu as des connaissances solides sur le sujet et que ce que tu vas expliquer est clair dans ta tête, tu pars déjà bien. 

Mais il faut surtout que tu arrives à te démarquer des autres avec la forme.

C’est un point clé si tu veux que le prof ou le jury qui te note se souvienne de toi comme celui ou celle qui a fait quelque chose de différent. 

Tu peux donc essayer d’innover sur la forme de ta présentation.

Pour cela, tu peux intégrer des éléments animés, des quiz (si tu passes devant ta classe), des vidéos…

Cela va déjà permettre de retenir l’attention de ton public mais en plus de leur montrer que tu n’as pas seulement travailler sur le fond, mais aussi sur la forme. 

Pour t’aider, il existe de nombreux outils, mais je te conseille surtout Genial.ly qui est un super site gratuit. Il suffit de t’inscrire pour en profiter !

Google Slides te permet aussi d’utiliser des templates qui vont permettre de captiver l’attention de tes auditeurs. 

Tu peux aussi essayer d’innover sur la forme de ton cheminement, en faisant des flashbacks sur certains points quand tu en as besoin. 

Par exemple, si tu parles de la Seconde Guerre Mondiale, tu peux faire un flashback sur la prise de pouvoir par les nationaux-socialistes. 

Cela va permettre de dynamiser ta présentation et de permettre de garder tes auditeurs attentifs. 

Voir aussi : Comment se concentrer rapidement pour réviser ?

Ce que tu dois faire maintenant

Evidemment, je conçois que mettre en place tous ces conseils peut se révéler difficile. 

C’est pour cela qu’il faut que tu y ailles par étape. Commence en travaillant bien l’introduction et la conclusion de ta prochaine présentation. 

Pour la suivante, tu pourras essayer de jouer avec ta voix pour que ton contenu soit un peu plus vivant, etc.

C’est en avançant progressivement que tu pourras vraiment t’améliorer sur le long terme. 

Et surtout, ne procrastine pas ta préparation pour ton oral ! Ca serait complètement contre-productif et tu ne pourrais pas bien appliquer ces conseils. 

Donc si tu veux dire au revoir à cette procrastination, tu peux cliquer sur le bouton qui se trouve en-dessous pour recevoir tes 5 conseils.

Cela te permettra d’éliminer ta procrastination et de pouvoir enfin profiter de ton temps libre comme tu seras plus productif !

Rejoins la newsletter !🚀

✅ 5 Conseils pour en finir avec la procrastination

✅ Des astuces pour devenir encore plus productif

✅ Des citations inspirantes pour te motiver

✅ Des méthodes pour être plus efficace

✅ Aucun spam seulement de bons conseils ! (+5500 inscrits)

Merci pour ta confiance et à tout de suite pour ton premier conseil !