5 conseils que j’aurais aimé entendre plus tôt

Au il des années, je me suis rendu compte d’une chose :

Les conseils que l’on nous donne sur les réseaux sociaux sont tous les mêmes.

Fais du sport régulièrement, fais attention à ce que tu manges, aère ta chambre tous les matins, écris tes pensées…

Pourtant, ce n’est pas ceux que j’aurais aimé entendre il y a de ça 3 ou 4 ans.

J’étais à la recherche de quelque chose de plus profond, qui allait réellement m’aider à mieux vivre et à m’améliorer au quotidien.

Alors aujourd’hui, les conseils que je vais te livrer dans cet article viennent majoritairement de mon expérience ou de l’éducation que mes parents m’ont donnée.

Et pour ne pas qu’ils se perdent, j’aimerais te les partager.

Pour que tu puisses à ton tour les transmettre à tes amis, frères et sœurs, cousins et cousines…

Ils sont bons à prendre à tout âge, même si les plus jeunes ne saisiront peut-être pas toutes les nuances du premier coup.

Et avant de commencer, si tu es comme moi, toujours à la recherche de nouveaux conseils ou de nouvelles méthodes pour progresser, je t’invite à t’inscrire à ma newsletter.

Je l’envoie chaque dimanche et c’est un condensé de choses à méditer ou à appliquer pour s’améliorer au quotidien.

Pour t’inscrire, il suffit de cliquer sur le bouton en dessous.

Cet article existe aussi en version audio, tu le retrouveras juste là.

#1 Sois curieux

C’est un conseil que j’entends depuis tout petit.

Ma mère avait l’habitude de me dire que c’était bien d’être curieux, que c’était de cette façon qu’on s’ouvrait le plus au monde et qu’on découvrait de nouvelles choses.

Comme tu peux sûrement l’imaginer, je ne suis pas trop d’accord avec la citation qui nous dit que

La curiosité est un vilain défaut.

C’est même une très bonne chose de s’intéresser à ce qui nous entoure !

Les profs sont toujours très contents quand des élèves posent des questions en cours. Ça signifie qu’ils s’intéressent et qu’ils ont au moins la volonté d’essayer de comprendre.

Mais on peut aussi être curieux au quotidien.

C’est pour cette raison que j’ai mis en place la règle de 5 heures.

C’est une règle qui explique qu’il faut prendre 5 heures chaque semaine pour apprendre de nouvelles choses, ce qui représente une heure par jour (si on ne compte pas le weekend).

Pendant ce temps-là, j’essaie de découvrir et d’approfondir des sujets qui m’intéressent.

Que ce soit en lisant des livres, en écoutant des podcasts ou même en regardant des vidéos.

Parce que oui, YouTube n’est pas dédié qu’au divertissement !

C’est une petite mine d’or pour apprendre tout et n’importe quoi, en passant de sujets très simples comme la cuisine à de la physique à un niveau très avancé !

Être curieux, c’est aussi pratiquer des activités un peu plus manuelles. Certains vont tenter le dessin, ou d’apprendre une nouvelle langue.

Ce n’est pas quelque chose que j’applique vraiment au quotidien, même si j’essaie de garder en vie les quelques plantes vertes de mon appartement…

Ce que tu peux retenir de ce premier conseil, c’est qu’il nous reste à tous beaucoup de choses à apprendre.

Que ce soit d’autres cultures ou simplement en apprendre plus sur des expériences vécues par d’autres personnes curieuses.

On repère très facilement les gens qui le sont : ils ont énormément d’anecdotes à raconter et c’est souvent avec eux que l’on peut avoir des discussions très longues et profondes mais qui passent en un rien de temps !

#2 Prends soin de toi

C’est une petite phrase que l’on retrouve souvent à la fin des mails, ou que l’on s’envoie par message.

D’ailleurs, c’est la phrase que j’utilise toujours à la fin de mes descriptions de posts Instagram.

Tu le vois sûrement comme une forme de politesse qui se rapproche un peu du “Salut, ça va ?”, où tout le monde se fiche un peu de la réponse que va donner la personne en face.

Mais avec le temps, j’ai appris à vraiment écouter ce que les autres ont à dire.

On a parfois besoin de vraiment s’exprimer au lieu de refouler ses émotions sans cesse.

C’est pour ça que quand je te dis “Prends soin de toi”, je le pense vraiment !

Donc il faut que tu prennes cette phrase au pied de la lettre !

C’est essentiel de prendre soin de sa santé physique, mais aussi mentale.

Sans cela, il est vraiment difficile de s’épanouir parce que les problèmes finissent toujours par nous rattraper.

Il faut que tu retiennes une chose :

On n’a qu’un seul corps, alors il faut en prendre soin !

Il vaut mieux en prendre conscience maintenant que se retrouver dans 10 ans avec d’énormes regrets sur certaines choses.

Comme s’être mis à fumer ou avoir négligé ton alimentation pendant des années.

Pour t’aider au niveau de la santé physique, je te conseille donc de faire du sport régulièrement ou au moins une activité physique.

Et je te vois me dire que tu n’as pas forcément le temps ou l’envie, mais même marcher est considéré comme une activité physique.

Alors tu n’as aucune excuse !

Et si tu veux te mettre au sport mais que tu n’aimes pas la musculation et le fitness, il existe une dizaine d’autres activités à essayer : la danse, la course, le yoga, le pilates, le tennis, le badminton, ou des sports collectifs !

Pour maximiser tous les bénéfices de faire du sport, tu peux aussi faire attention à ton alimentation.

Ce que j’entends par là, c’est d’essayer de diversifier un peu ce que tu manges et d’éviter les produits transformés quand c’est possible.

Mais ne te prive pas de manger un petit fast-food de temps en temps. Tu n’as pas à culpabiliser pour ça.

Ou si tu es étudiant comme moi et que tu manges des pâtes pendant 3 jours, c’est pas grave non plus ! Tu te rattraperas plus tard, quand tu auras plus de moyens et de temps pour te cuisiner de bons petits plats.

Concernant la santé mentale, je pense qu’il est nécessaire de se trouver une activité passion pour se détendre.

Pour certains ça sera le dessin, le théâtre, le coloriage.

Et pour moi, c’est jouer aux jeux vidéos avec mes potes.

Pendant ces moments-là, je mets mon téléphone de côté pour ne pas y toucher et je profite juste de mes proches sans penser aux cours ou au boulot.

Franchement, ça fait un bien fou !

Il faut également bien s’entourer, et avoir des proches et des amis qui sont là pour nous soutenir quand on en a besoin.

Et quand ça ne va pas, il faut réussir à en parler, c’est essentiel de mettre des mots sur tes maux pour aller mieux !

#3 Prends du recul

Ce conseil est valable pour le quotidien, mais je trouve qu’il s’applique surtout aux échecs.

Pour t’aider à comprendre, je vais te donner un exemple imagé.

Imagine que ton but soit de gravir la montagne devant toi. Tu ne te focalises que sur une chose : le sommet.

Mais au milieu de ton chemin, tu trébuches.

Comme ton regard n’est fixé que sur le sommet, qui représente ton objectif, tu as l’impression que tu n’avances plus, que tous tes progrès sont tombés à l’eau.

Mais ce que tu oublies de voir, c’est qu’en trébuchant tu n’es pas retombé en bas de la montagne. Tu as seulement dévié un peu du chemin principal.

Derrière toi, tu peux voir tout le chemin que tu as parcouru et les progrès que tu as réellement fait.

Alors la prochaine fois que tu fais face à un échec, prends du recul et relativise.

Tu n’as pas fait “tout ça pour rien”.

Même si tu n’es pas arrivé au résultat que tu souhaitais, tu as quand même avancé et c’est le principal.

Pour te donner un exemple plus concret, prenons le cas des partiels.

C’est la source de stress n°1 chez tous les étudiants. C’est un peu le moment qui va déterminer notre avenir, la suite de notre parcours.

Mais après chaque examen, on ne se dit qu’une chose :

“Ce n’était pas si terrible au final.”

On s’inflige des tonnes de stress qui ne sont par forcément utiles.

Donc la prochaine fois, j’aimerai que tu essaies une méthode qui a très bien fonctionné pour moi.

Je l’ai appelé la méthode du “au pire”.

Dans le pire des cas, si tu loupes ton exam, qu’est-ce qu’il va se passer ?

Tu vas aller au rattrapage, et si tu échoues encore, tu vas peut-être redoublé ton semestre, ou ton année si ça ne peut pas être compensé.

Et au pire, tu vas redoubler. Tu vas perdre un an de ta vie et tu vas sûrement regretter de ne pas avoir travaillé suffisamment.

Mais il n’y a pas mort d’homme.

Tu te rends bien compte que plus tu avances dans la liste de ces événements, plus la probabilité qu’ils arrivent est faible.

Il faudrait vraiment que l’univers entier soit ligué contre toi !

Donc au lieu de t’acharner à ne voir que le négatif, essaie de faire entrer le positif dans ta vie.

Au lieu de te dire que tu vas tout louper, garde en tête qu’il y a une infime possibilité que tu échoues mais garde espoir.

#4 Concentre-toi sur aujourd’hui

Tout le monde meure mais peu de gens vivent. Arrête de penser à demain et concentre-toi sur aujourd’hui.

J’adore cette phrase !

L’idée qu’elle reflète est très simple.

On ne connaîtra tous qu’une seule mort, mais par contre nous avons la possibilité d’avoir plusieurs vies.

Alors au lieu d’être effrayés par la mort, concentrons-nous pour vivre et profiter au maximum de l’instant présent !

C’est triste, mais beaucoup de gens subissent la vie. Ils ne vivent pas, ils survivent.

Dans la majorité des cas, il est possible de sortir de ce cercle vicieux : trouver un nouveau travail qui nous passionne, intégrer une association avec des gens qui partagent nos valeurs…

Mais je conçois aussi que pour une minorité de personnes, il est impossible de sortir de ce cercle à cause de problèmes financiers.

Je m’égare un peu dans le sujet, mais je tenais à le préciser.

Pour revenir à ce que je disais, il est important de profiter du moment présent, de ne pas regarder sa montre et simplement de se laisser vivre.

Tout ceci est très lié au conseil n°1 : ce n’est pas en restant constamment dans ta zone de confort que tu vas pouvoir profiter au maximum.

Il faut aussi apprendre à dire “oui” à des choses que l’on ne connaît pas, et c’est souvent dans ce cas-là qu’on ressort avec les meilleures expériences.

Parfois, on se cherche aussi juste des excuses pour rester chez soi, sur son canapé devant une série.

Mais si des amis te proposent de sortir, il peut être intéressant de juste foncer tête baissée et de voir ce que cette sortie va donner.

J’ai récemment fait une petite soirée en ville avec des amis et on en a tous gardé un très bon souvenir. On en reparle même souvent d’ailleurs !

Alors qu’au départ, je n’avais vraiment pas envie de sortir.

Cela me fait aussi beaucoup pensé à Ulysse Lubin. C’est un créateur de contenus qui a décidé de relever des défis plus fous les uns que les autres.

J’ai eu la chance de le rencontrer lors de son retour de Thaïlande et j’ai été impressionné par tout ce qu’il a déjà vécu à moins de 30 ans.

Et s’il a accompli tout cela, c’est seulement parce qu’il n’a pas eu peur de sortir de sa zone de confort et de se lancer dans l’inconnu !

#5 Apprends à aimer la légèreté de la vie

On finit avec un dernier conseil que j’ai compris il y a peu de temps.

L’important n’est pas de prendre la vie à la légère, c’est d’aimer la légèreté de la vie.

Il faut comprendre cette phrase dans le sens où il est important d’apprécier chaque petit moment que la vie nous offre.

Si tu ne vois pas où je veux en venir, j’ai un exemple qui va te plaire.

S’il y a bien une chose que j’aime faire pour relâcher la pression, c’est danser comme un fou.

Je mets un peu de musique dans mon appartement et je danse.

N’importe comment mais je danse.

Je m’en fous si mes voisins me voient et me prennent pour un fou, parce que ça me fait du bien.

Et c’est toujours un moment que j’apprécie énormément !

Donc apprends à aimer tous ces petits moments, ces petits instants précieux.

Ça peut être un repas de famille, une sortie entre amis, de manger du popcorn dans ton canapé ou le dernier fou rire que tu as pris avec ton meilleur ami.

Et pour chacun de ces instants, fais une sorte de capture d’écran. Fais attention aux bruits, aux odeurs ou aux sensations que tu ressens.

Et la prochaine fois que tu te remémoreras ce moment, tu repenseras à tous ces petits détails que tu as pris le temps d’analyser.

Comme je le dis souvent, le vrai bonheur ne se fait pas en achetant une voiture de luxe ou en étant millionnaire.

Certes l’argent peut contribuer au bonheur avec une certaine aisance au quotidien, mais ce n’est pas parce que tu as de l’argent que tu seras forcément heureux.

Le vrai bonheur se trouve dans les petites choses du quotidien que tu es le seul à apercevoir.

C’est en arrivant à te détacher du négatif que tu réussiras à voir et attirer le positif.

Conclusion

Voilà, tu connais désormais les conseils que j’aurais aimé entendre plus tôt.

Si tu en vois d’autres qu’il serait pertinent de rajouter à cette liste, n’hésite pas à me faire un retour, que ce soit par mail ou sur Instagram.

J’imagine que vu que tu es encore là, c’est que tu as apprécié l’article.

Dans ce cas-là, je te propose de t’inscrire à ma newsletter.

C’est un condensé de motivation que j’envoie chaque dimanche, pour t’aider à bien commencer la semaine !

Pour la recevoir, il te suffit de t’inscrire en cliquant sur le bouton juste en dessous !

Ma newsletter inspirante !

✅ 5 Conseils pour supprimer la procrastination

✅ Des astuces pour atteindre tes objectifs

✅ Des citations inspirantes pour te motiver

✅ Des méthodes concrètes pour t'organiser

✅ Une bonne dose de positivité !

✅ Aucun spam que de bons conseils (+11000 inscrits)

Merci pour ta confiance, tu devrais recevoir une confirmation d'ici 1 minute !