Comment faire le bilan de ton année ?

Depuis que je suis étudiant et surtout depuis que j’ai commencé à créer des choses sur internet, je prends une petite journée en fin d’année pour faire le bilan.

C’est un moment que j’apprécie, car il me permet de revenir à la réalité.

Même si on essaie de se concentrer sur le moment présent, on est souvent en train de penser à ce que l’on a loupé hier et ce que l’on aimerait réussir demain.

Faire un bilan permet de revenir sur les accomplissements et les échecs que l’on a vécus cette année pour nous remettre dans le droit chemin.

On parlera aussi des bonnes résolutions et des objectifs que l’on se fixe mais ça, ça sera dans les premières éditions de la newsletter en 2023.

Pour t’inscrire, tu peux cliquer sur le bouton juste en-dessous.

Avant de faire ton bilan

Déjà avant même de commencer ton bilan, je t’invite à faire plusieurs choses :

1. La première c’est de prendre le temps.

Si tu es en vacances, cale-toi dans une matinée une bonne heure pour arriver à une réflexion profonde et pas seulement de belles paroles.

C’est un moment important qui peut complètement changer l’année qui arrive.

2. La seconde c’est de prendre quelque chose pour noter, n’importe quoi, mais il faut que tu puisses écrire !

Si tu fais ce bilan simplement à l’oral, ce ne sont que des paroles qui seront très rapidement oubliées.

En écrivant noir sur blanc, tu rends tes paroles réelles et concrètes.

3. Troisièmement je t’invite à récupérer ce que l’on appellerait des “données personnelles”.

Par exemple ça peut être ton journal que tu tiens chaque jour, ton agenda pour te rappeler des évènements importants de l’année, des photos prises, etc.

Le problème lorsque l’on fait ce genre d’exercice c’est que l’on risque de se concentrer uniquement sur les 3 ou 4 derniers mois qui sont plus dans notre mémoire que les 6 premiers de l’année.

En ayant des infos et des souvenirs à portée de main, tu pourras plus facilement te remémorer les évènements du début de l’année.

4. Enfin, tu dois suivre une règle d’or :

La règle de l’honnêteté.

Tu ne fais pas ce bilan pour ta meilleure amie, pour ton compagnon, pour ton patron ou pour ton animal de compagnie, tu le fais pour toi.

Ça ne sert à rien de te mentir à toi-même et d’arrondir les angles.

Tu fais ce bilan parce que tu veux gagner en clarté et en savoir plus sur toi-même. Tu ne le fais pas pour impressionner les autres ou pour édulcorer la réalité.

Petit bonus :

Si tu veux, tu peux faire ce bilan avec une ou deux personnes de confiance.

Par exemple tu peux faire un bilan de l’année avec la personne qui partage ta vie. C’est un moment important pour revenir sur l’année et se projeter sur l’année qui arrive.

Et si ça t’aide à te motiver de le faire avec une personne de confiance c’est parfait.

Rentrons maintenant au vif du sujet, les différentes étapes du guide.

I. Rétrospective

La première étape est celle de passer en revue l’année qui vient de s’écouler.

C’est là que les données persos comme un journal ou ton agenda peuvent être d’une grande aide.

L’idée va être de revoir chaque journée de l’année et d’éplucher chaque évènement.

Cette étape prend du temps donc ne cherche pas trop à regarder l’heure qui tourne.

Une fois que tu as passé en revue chaque mois de l’année, tu vas essayer de répondre à trois questions avec le plus de réponses possible :

1) Quels étaient les moments forts de l’année ?

Qu’est-ce qui t’a rendu fier de toi, joyeux, que tu as adoré ?

2) Quels étaient les moments plus difficiles ?

Qu’est-ce qui a été dur ? Qu’est-ce qui t’a blessé, énervé ou attristé ?

3) Enfin, qu’as-tu appris de cette année ?

Quelles sont les leçons que tu en as retiré sur toi-même, sur les autres et sur le monde ?

Ces questions vont peut-être te prendre plus de temps que prévu et c’est normal, ce sont les plus importantes.

Il s’agit de concentrer une année entière en quelques évènements marquants.

Tu peux t’aider en te posant certaines questions :

  • Qu’est-ce qui t’a marqué au point de t’en souvenir encore dans 5 ans ?
  • Qu’est-ce qui t’a surpris ?
  • Quels sont les évènements qui t’ont changé ?
  • Quand est-ce que tu t’es dit “Le temps passe si vite” et pourquoi ?

Cette étape est un peu un brainstorming des évènements de l’année, ne lésine donc pas sur la quantité même si ce sont des évènements pas super importants, écris-les.

Enfin, une fois que tu as regroupé tous tes évènements marquants de l’année, tu vas faire un TOP 5 dans chaque catégorie :

  • Moments forts : ce qui est à chérir et à célébrer.
  • Moments difficiles : les choses dont tu peux être reconnaissant qu’elles soient terminées, ou reconnaître qu’elles t’ont permis d’apprendre.
  • Les leçons : ce que ton expérience durement acquise t’a appris.

Pour finir cette étape, j’aime bien faire quelque chose d’assez symbolique :

Nommer l’année.

En donnant un nom à l’année, tu résumes ce qu’il y a eu de plus important à retenir de cette année-là.

Par exemple tu peux la nommer comme “L’année de l’exploration”“L’année de la transformation”

II. Introspection

La seconde étape est celle de l’introspection et de l’état des lieux de ta vie actuelle.

Une fois l’étape numéro 1 terminée et que tu as les évènements marquants de l’année en tête, il est temps de te demander comment tu vas maintenant, à cet instant t.

Le but cette étape est de regarder chaque partie de ta vie et de te demander à quel niveau est-ce que les choses se passent bien et d’y prêter attention.

Il y a plusieurs manières de faire cet état des lieux, mais je trouve assez simple et très efficace de mettre une échelle de 1 à 10 sur plusieurs parties de ta vie.

1 correspondant à vraiment pas satisfait du tout et 10 à une catégorie pleinement satisfaite.

Voici les différentes catégories :

1. Santé physique, corps, sport, etc

2. Santé mentale

3. Amitié et proches

4. Amour et relations

5. Famille

6. Créativité

7. Carrière

8. Finances

Pour chaque catégorie, prend le temps de réfléchir quelle note tu mettrais, mais surtout, demande-toi pourquoi tu mets cette note.

Par exemple, si tu mets 3/10 à la créativité, est-ce que tu ressens un manque de créativité dans ta vie aujourd’hui ? Tu ressens un besoin de t’exprimer ? Que peux-tu faire pour remédier à ce problème ?

D’ailleurs tu peux ajouter d’autres catégories, si tu trouves qu’il manque un sujet, par exemple Spiritualité, etc.

Une fois que tu as pris le temps de faire cet état des lieux de ta vie actuellement, tu peux passer à la dernière étape.

III. Projection

Cette étape est celle que l’on appelle souvent les “bonnes résolutions”.

Pourtant, la plupart des personnes ne tiennent leurs résolutions que quelques semaines.

C’est pourquoi il faut prendre le temps de fixer de véritables objectifs, pensés et réfléchis.

Le but de cette étape est donc de commencer à penser à l’année prochaine.

Quelles sont tes aspirations, quelles étapes veux-tu franchir cette année ?

Pour parvenir à fixer tes objectifs, mais aussi au plan pour les accomplir, tu peux faire plusieurs choses.

Crée deux listes et lance un minuteur de 5 minutes pour remplir chacune d’entre elles :

  • La première liste : écris tout ce que tu aimerais accomplir, réussir, contribuer, devenir dans l’année qui arrive. Ne sois pas frileux et écris tout ce qui te passe par la tête. Tu les trieras ensuite.

 

  • La seconde liste : reprends ta première liste et choisis les 3 ou 4 objectifs qui, si tu les accomplis, transformeront l’année qui arrive en une année exceptionnelle.
    Ne réfléchis pas trop, prends ta liste et instinctivement, demande-toi quels seraient les objectifs “à accomplir absolument” et les “ce serait sympa d’y arriver”.

Une fois que tu as fait cet exercice, il est temps d’affiner ces objectifs et de les rendre puissants.

Pour ce faire tu peux utiliser une méthode assez simple et très connue, la méthode SMART.

Redéfinis tes objectifs pour qu’ils soient :

  • Spécifique

Ton objectif doit être clair, précis et compréhensible.

Un bon moyen de savoir si un objectif est spécifique est de le montrer à quelqu’un et de lui demander ce qu’il comprend.

S’il interprète ton objectif de la même façon que toi, cela signifie que ton objectif est bel et bien spécifique. Si en revanche il a une interprétation différente, c’est que ton objectif est ambigu.

Un objectif spécifique est un objectif qui est compris de la même façon par tout le monde et qui doit décrire notre résultat final.

  • Mesurable

Ton objectif doit être mesurable c’est-à-dire qu’il doit inclure une quantité, une qualité, une fréquence, un coût… quelque chose qui permet de mesurer ta progression et de savoir quand tu auras atteint notre objectif.

  • Ambitieux

Ton objectif doit t’inspirer, te challenger et te faire rêver.

Seul un objectif ambitieux te forcera à donner le meilleur de toi-même et à te surpasser.

  • Réaliste

Ton objectif doit être réalisable.

Quand on a un objectif ambitieux en tête et qu’il est en plus réaliste, on est motivé à travailler dessus et à donner le meilleur de nous même. On se dit que l’on a toutes nos chances de réussir et on veut s’en donner les moyens.

À l’inverse, quand notre objectif est irréaliste, on fournit peu d’effort et on tend à procrastiner. On ne croit pas vraiment en notre capacité à accomplir notre objectif.

Et comme on y croit peu, on s’investit peu et donc on obtient peu de résultats.

  • Temporellement défini

Ton objectif doit avoir une date de début et de fin.

Un objectif sans temporalité est un moyen assuré de procrastiner. Il faut se fixer une date butoir pour produire un sentiment d’urgence et ainsi être encouragé à passer à l’action.

Voici maintenant quelques exemples d’objectifs SMART pour te donner une idée de la puissance de cette méthode :

“Je serai capable de faire 100 pompes à la suite d’ici les 4 prochains mois.”

“Je passerai 6h de moins sur mon ordinateur par semaine à partir de demain.”

“Je vais gagner 1000 abonnés de plus à ma newsletter d’ici les 2 prochains mois”

Une fois que tu as fixé tes objectifs de l’année, tu peux choisir un thème à l’année qui arrive.

Par exemple : “Introspection & Changement”

Et enfin, je t’invite à marquer tes objectifs quelque part pour que tu les gardes toujours en tête.

Que ce soit sur la première page de ton journal de l’année, en haut de ta page Notion pour t’organiser, etc.

Conclusion

Voilà tu as terminé ton bilan de l’année !

C’était un moment important, un peu comme un au revoir à cette année et un bonjour à celle qui arrive.

Des objectifs seuls ce n’est souvent pas suffisant, l’important c’est de créer des systèmes qui t’aident à franchir chaque étape jour après jour.

Je t’en parlais dans un article dédié : Système VS objectif : lequel choisir ?

Cet article est tiré d’une de mes newsletters.

Si tu l’as apprécié et que tu veux recevoir plus de contenus de ce genre chaque dimanche, alors je t’invite à cliquer sur le bouton en-dessous pour t’inscrire !

En cadeau de bienvenue, tu recevras 5 conseils pour dire adieu à la procrastination !

Ma newsletter inspirante !

✅ 5 Conseils pour supprimer la procrastination

✅ Des astuces pour atteindre tes objectifs

✅ Des citations inspirantes pour te motiver

✅ Des méthodes concrètes pour t'organiser

✅ Une bonne dose de positivité !

✅ Aucun spam que de bons conseils (+6000 inscrits)

Merci pour ta confiance, tu devrais recevoir une confirmation d'ici 1 minute !