Le guide pour devenir un pro du Time Blocking

Trouver la bonne méthode pour s’organiser, c’est souvent compliqué.

Ca demande déjà des recherches pour voir les différentes méthodes qui existent.

Et surtout, il faut tester chacune de ces méthodes pour voir celles qui te correspondent le mieux.

Au final, tu vas passer des heures et des heures à essayer des méthodes qui ne marcheront peut-être même pas pour toi.

Le comble quand on veut s’organiser pour gagner du temps dans sa vie.

Alors ce que je te propose aujourd’hui, c’est de t’expliquer en détail comment mettre en place le time blocking.

Et si tu commences tout juste à t’organiser, tu peux jeter un coup d’œil au guide pour organiser sa semaine.

Le time blocking, c’est quoi ?

C’est une méthode qui consiste à utiliser des blocs de temps pour organiser tes journées.

De cette façon, tu vas éviter d’enchainer plein de petites tâches, et tu vas plutôt essayer de travailler de façon ininterrompue.

C’est une bonne façon pour ne plus te laisser distraire par toutes les notifications qui arrivent sur ton téléphone.

Mais c’est surtout le meilleur moyen pour retrouver un emploi du temps structuré, qui ne s’éclate plus en des dizaines et des dizaines de micro-tâches.

Par exemple, au lieu de répondre à un mail, puis de réviser tes cours 30 minutes avant de scroller sur TikTok pendant 1 heure puis de réviser à nouveau, fais plutôt comme ça :

Révisions pendant 1 heure

Puis scroller sur TikTok pendant 1 heure pour te récompenser de ton travail

Puis un créneau pour répondre à tous les mails que tu as reçu dans la journée.

C’est simple, mais ça paraît évident que c’est plus efficace non ?

Pour qui est faite cette méthode ?

Cette méthode est surtout faite pour les personnes qui ont besoin d’un cadre assez strict.

Pour te donner un exemple, c’est une méthode que je n’utilise pas du tout parce que j’ai besoin d’avoir de la liberté.

Chaque jour, je sais les tâches que j’ai à faire, mais je vais les organiser selon mes envies et selon mon énergie.

J’ai vraiment du mal à me dire que de 14h à 16h je dois créer un post Instagram puis tourner un TikTok de 16h à 18h.

Mais si c’est ce dont tu as besoin, c’est parfait.

Cela te permettra vraiment de trouver une structure qui te permettra d’avancer rapidement sur tes objectifs, et surtout de gagner énormément de temps.

Les 5 étapes pour bien time-blocker

Pour bien utiliser le time blocking, je te conseille de suivre 5 étapes toutes simples.

Avant de commencer, munis-toi d’un agenda, d’un planner ou de l’application que tu utilises pour tout planifier.

Dans ce cas-là, je te conseille Google Agenda qui est surpuissant !

#1 La priorisation

Si tu étais déjà parti pour faire tes blocs de temps, je t’arrête tout de suite.

Sais-tu seulement ce que tu as à faire pour demain ou pour le reste de la semaine ?

Si oui, alors tu es déjà bien parti.

Si non, prends quelques minutes pour faire une liste de tâches efficace.

C’est fait ?

Alors continuons.

Maintenant que tu sais exactement ce que tu dois faire, il va falloir prioriser toutes ces tâches.

Pour le faire, tu as le choix entre 2 méthodes :

La matrice d’Eisenhower ou la méthode MoSCoW.

La matrice d’Eisenhower se présente comme suit :

La matrice se compose de 4 quadrants :

  • Urgent et important
  • Urgent et pas important
  • Pas urgent et important
  • Ni urgent ni important

Il te suffit donc de classer chacune de tes tâches dans le quadrant correspondant.

Sachant qu’il est assez rare d’avoir des tâches urgentes et importantes.

Si tu en as plus de 2 ou 3, c’est que tu as mal priorisé par le passé et que tu as procrastiné certaines choses importantes qui sont maintenant devenue urgentes.

Pour la méthode MoSCoW, il te suffit de classer tes tâches en 4 catégories :

MUST HAVE : Les tâches que tu dois absolument faire. Comme pour la matrice Eisenhower, tu ne dois pas avoir plus de 2 ou 3 tâches dans cette catégorie.

SHOULD HAVE : Ce sont les tâches qui sont importantes mais que tu peux faire plus tard.

COULD HAVE : Ces tâches peuvent être mises de côté si tu n’as plus le temps de les effectuer.

WILL NOT : Dans cette catégorie, tu vas ranger toutes les tâches que tu aimerais faire un jour, mais qui ne sont absolument pas prioritaires pour le moment.

Une fois que tu as priorisé tes tâches selon la méthode de ton choix, on peut passer à l’étape suivante.

Et cette fois, prépare ton planner ou ton calendrier.

#2 Les blocs de temps prioritaires

Maintenant que tu sais quelles tâches tu dois effectuer en premier parce qu’elles sont urgentes, importantes ou les deux, il va falloir créer les blocs de temps associés.

Pour cela, encore une petite étape préliminaire : commence déjà par remplir ton planning avec toutes les choses que tu as de prévues.

Ca peut être tes horaires de cours, de travail, tes rendez-vous…

Une fois que tu as rempli tout ce que tu sais, tu peux voir exactement quels moments il te reste chaque jour pour accomplir tes tâches.

En fonction de ton énergie, choisis les moments où tu auras le temps et la force de travailler sur tes tâches les plus importantes.

Fais quand même attention à ne pas travailler trop tard pour ne pas négliger ton sommeil.

#3 Les blocs de temps secondaires

Il te reste toujours les tâches les moins importantes à caler dans ton planning.

Pour t’aider, je te conseille de placer ces tâches à des moments où tu sais que tu as un petit peu moins d’énergie, mais que tu es quand même capable de te concentrer un minimum.

Par exemple, j’ai beaucoup de mal à me concentrer à fond après avoir mangé, pendant que je digère.

Alors je profite de ce moment pour faire des tâches assez simples mais quand même importantes comme répondre à mes mails ou apprendre de nouvelles choses avec un bon livre.

#4 Les imprévus

Tu le sais sûrement aussi bien que moi, mais il est très rare qu’une journée se passe absolument comme on l’avait prévu.

Il y a toujours deux ou trois événements qui viennent chambouler notre organisation et c’est souvent à cause de ça qu’on abandonne ce qu’on avait construit.

Mais il y a une solution assez simple pour gérer les imprévus.

Il faut tout simplement leur dédier des blocs de temps pour qu’ils deviennent inoffensifs.

 

Je te conseille de créer un bloc de 30 minutes ou une heure à la fin de chaque journée.

Comme ça, si tu peux gérer ton imprévu à ce moment-là, tu n’as pas besoin de réadapter tout ton planning.

Et si ton imprévu ne peut pas attendre, tu le gères tout de suite, et tu décales le reste de ta journée de 30 minutes ou 1 heure en fonction du bloc que tu avais créés en fin de journée.

Dans les deux cas, tu gères ton imprévu et tu as quand même le temps de faire tout ce que tu voulais.

#5 Le bilan

A la fin de chacune de tes journées, essaie de te prévoir 10 ou 15 minutes pour analyser ce qui a fonctionné aujourd’hui et commencer à prévoir le lendemain.

Par exemple, si tu te rends compte qu’un type de tâche te prend plus de temps que prévu, note le et prévois plus de temps pour la prochaine fois.

Au fur et à mesure, tu vas réussir à affiner ton organisation pour (re)devenir maître de ton temps !

Le batching

Mais le time blocking ne se restreint pas seulement à travailler en blocs de temps.

Tu peux aller encore plus loin que ça en utilisant une méthode complémentaire :

Le batching.

Au lieu de consacrer un bloc de temps par tâche, tu peux regrouper plusieurs tâches similaires et leur consacrer un plus gros bloc de temps.

Je pense que tu as déjà entendu ce terme en cuisine.

Quand on parle de batching en cuisine, c’est que l’on se prévoit 2 ou 3 heures pour préparer la majorité des plats de notre semaine.

Ca permet un gain de temps mais également d’énergie énorme parce qu’il n’y a plus besoin de cuisiner chaque soir !

Et comme tu l’as compris, ça fonctionne aussi pour tes tâches.

Imaginons que tu doives créer des fiches de révision pour 3 matières différentes.

Au lieu de faire une matière à 10h, une autre à 16h et la dernière à 20h, tu peux consacrer ta matinée entière à faire ça.

Comme ça, tu auras tout ce dont tu as besoin sous la main et tu travailleras beaucoup plus rapidement.

Pour te donner un exemple concret, je m’en sers pour gérer mes réseaux sociaux.

Au lieu de répondre aux commentaires sur Instagram le matin et de répondre aux messages le soir, je prends une heure le midi pour faire les deux et ne pas m’éparpiller.

Ca fonctionne très bien pour les mails aussi.

Au lieu de les regarder toutes les heures, prévois un créneau de 30 minutes à la fin de la journée pour les lire et y répondre.

Ca te fera gagner énormément de temps en arrêtant de passer d’une tâche à une autre sans arrêt.

Conclusion

Avec tous ces conseils, tu vas devenir un roi ou une reine du time blocking.

N’hésite pas à partager l’article avec tes potes ou tes collègues qui pourraient en avoir bien besoin !

Et si tu veux aller encore plus loin pour construire un système d’organisation qui t’aide à reprendre le contrôle de ton temps, je te conseille le programme ORGANISATION BETON.

J’ai crée ce programme pour tous ceux qui en ont marre de subir chaque semaine le temps qui passe et qui veulent vraiment s’organiser de la meilleure façon possible.

Tu peux y accéder en cliquant sur ce lien !

N’hésite plus, et rejoins une communauté de personnes motivées à avancer vers leurs objectifs !

 

Ma newsletter inspirante !

✅ 5 Conseils pour supprimer la procrastination

✅ Des astuces pour atteindre tes objectifs

✅ Des citations inspirantes pour te motiver

✅ Des méthodes concrètes pour t'organiser

✅ Une bonne dose de positivité !

✅ Aucun spam que de bons conseils (+9000 inscrits)

Merci pour ta confiance, tu devrais recevoir une confirmation d'ici 1 minute !