Le meilleur remède contre la procrastination

Je crois que je ne me suis jamais senti aussi impuissant que face à la procrastination.

C’est horrible parce qu’on arrive à en perdre toute motivation pour faire quoi que ce soit.

Même si on est motivé, il y a toujours quelque chose d’autre qui va nous attirer dans ses griffes : une série, les réseaux sociaux, un livre…

Au final, on peut même se demander si le problème ne vient pas que de nous, mais aussi bien des distractions qui nous entourent.

Et pour te rassurer, je peux te confirmer cette hypothèse.

Parce qu’on a beau avoir toute la volonté ou la motivation du monde, il y a toujours des moments où ce sont les distractions qui vont gagner. 

Mais j’ai trouvé un moyen, comme une sorte de remède, à la procrastination.

Accroche-toi bien, parce que ce n’est pas du tout ce à quoi tu penses !

Petit rappel sur la procrastination

Si tu débarques sur le blog ou que tu viens de me découvrir, tu n’as peut-être jamais entendu parler de la procrastination.

Ou tu n’as qu’une vague idée de ce que ça peut être.

Alors remédions à ça. 

Selon Le Larousse, c’est la “tendance à ajourner, à remettre systématiquement au lendemain.”

Je vais pas te donner d’exemples, parce que je suis sûr que tu en as déjà plein en tête.

Cette fois où tu avais la flemme de réviser un examen, où tu devais prendre un rendez-vous chez le médecin, où tu devais payer une facture…

Contrairement à ce que tu pourrais croire, la procrastination ne se cache pas que dans le travail ou dans les études, mais aussi dans la vie de tous les jours

Comme tu as pu le voir dans les exemples juste au-dessus. 

C’est pour cette raison qu’il faut vraiment agir dessus, pour éviter qu’elle ne vienne envahir ton quotidien.

Pourquoi les méthodes conventionnelles ne marchent pas sur toi ?

Si tu es toujours en train de lire cet article, c’est que tu veux vraiment savoir quel est le remède qui va t’aider. 

Patience, je te le dévoile bientôt.

Mais ça veut aussi dire que tu as sûrement tester plein d’autres tips qui n’ont pas forcément marché.

Ou alors que pendant quelque temps, jusqu’à ce que la procrastination gagne à nouveau. 

Tu as peut-être rencontré trop de résistance, ce qui t’a empêché de te mettre au travail plusieurs fois et tu as fini par abandonner. 

Ou alors tu t’es basé sur des méthodes qui n’impliquent que la discipline ou la motivation

Sauf que ce sont des éléments trop instables. 

Tu peux être très motivé pendant une semaine et que tout retombe le 8ème jour. 

Tous tes efforts n’auront donc servi à rien. 

Tu ne peux pas non plus compter que sur la discipline parce que tu vas finir par voir ça comme une corvée que tu t’infliges et tu vas presque te dégoûter de bosser. 

A force de tester de plus en plus de méthodes, tu commences peut-être à désespérer, de ne jamais pouvoir être pleinement efficace et de te laisser happer à chaque fois par TikTok ou Instagram

Aucune ne te correspond.

Sauf celle que j’ai à te proposer et qui est quasiment universelle parce qu’elle se base sur notre cerveau.

La solution à tous tes problèmes

Mais au lieu de te prendre la tête et à t’obstiner à suivre des tips qui ne fonctionnent pas forcément, est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux juste revenir aux bases ?

Avec une solution simple qui tient en seulement un mot : 

L’ENNUI

“Mais si je m’ennuie, je prends mon téléphone. Alors comment c’est censé m’empêcher de procrastiner ?”

Très bonne question !

En soi, il faut voir l’ennui à la fois comme la solution, mais aussi comme le problème de tous tes maux. 

Si tu réfléchis bien, la raison pour laquelle tu n’as pas envie de bosser est très simple. 

C’est ennuyant. 

Donc tu as la flemme de t’y mettre. 

Mais au lieu de rester à ne rien faire, à attendre que le temps passe, tu vas te tourner vers des distractions

Forcément, ton cerveau préfère se divertir que travailler, sinon tout serait beaucoup trop simple. 

Alors à chaque fois que ton cerveau ne veut pas faire quelque chose, il va te trouver quelque chose à faire

La plupart du temps, tu vas te tourner vers les réseaux sociaux ou les jeux vidéos. 

Mais ton cerveau va aussi parfois te demander de faire des trucs improbables pour faire tout sauf travailler. 

C’est pour cette raison que parfois tu as l’envie soudaine de ranger ton placard, de faire un peu de tri dans tes affaires ou de faire le ménage. 

Parce que ça te paraît toujours moins ennuyant que de travailler.

Sauf que la prochaine fois que ça va arriver, tu sauras maintenant que c’est une ruse de ton cerveau. 

Pour la contrer, il ne faut pas lui laisser le choix.

Alors assis-toi avec tout ce dont tu as besoin pour faire la tâche que tu procrastines depuis des jours. 

Mais supprime de cette pièce toutes les distractions possibles

Si tu dois passer un appel, coupe le Wi-Fi de ton téléphone pour ne pas être tenté d’aller voir autre chose.

Si tu dois réviser, éteins ton téléphone et range-le quelque part d’inaccessible depuis là où tu es assis. 

Il faut qu’il n’y ait vraiment plus rien qui puisse te détourner de ce que tu as à faire. 

Et tu n’as plus qu’à t’ennuyer. 

Mais là c’est un vrai ennui, puisque tu es planté sur ta chaise et que tu n’as que la possibilité de ne rien faire ou de travailler

Et ton cerveau va vite faire le choix pour toi : il va vouloir travailler parce que ça sera toujours plus divertissant que de ne rien faire.

Une solution pour le long terme

Contrairement à tous les autres tips que tu as pu lire (même ceux que j’ai déjà écrit), cette solution est infaillible, même sur le long terme

Elle va fonctionner à tous les coups parce que ton cerveau va se retrouver confronté à 2 choix dont l’un est bien plus alléchant que l’autre, même si ça n’en a pas l’air au premier abord.

Le travail va donc devenir une sorte de divertissement.

Et ton cerveau va préférer ça, au fait de ne rien faire du tout. 

Tu verras que sur le long terme, tu pourras aussi en retirer plein de bénéfices !

Tu te sentiras déjà beaucoup plus productif, et c’est normal vu que tu ne repousseras quasiment plus rien au lendemain.

Tu vas aussi être plus créatif, parce qu’à chaque moment où tu ne vas rien faire avant de commencer ta tâche, ton cerveau va réfléchir.

Cela va faire germer des idées ou des projets dans ta tête et tu n’auras plus qu’à bosser un peu pour t’y mettre et que ça fonctionne. 

Et le dernier point positif de cette méthode, c’est que tu vas avoir une vision du divertissement différente

Tu ne l’associeras plus à passer des heures et des heures en train de scroller, ou à regarder un film. 

Tu le verras de façon plus grande, avec un esprit plus ouvert. 

Parfois, quand je pense à mes parents ou à mes grands-parents, je me dis qu’ils arrivaient bien à se divertir autrement qu’avec les écrans vu que ça n’existait pas ou peu.

Alors si ils ont pu le faire, on en est aussi capables. 

Il faut juste réussir à nous détacher de tout ce que l’on connaît pour se construire une nouvelle vision qui va plus loin.

Qui peut associer travail et plaisir, travail et divertissement ou dissocier divertissement et téléphone. 

Lire aussi : Comment j’ai divisé mon temps d’écran par 2 ?

Mais si je repousse toujours au lendemain avec cette méthode ?

Je suis désolé de te le dire, mais c’est que tu ne l’as pas correctement appliqué

Ton cerveau ne doit avoir que deux choix : l’ennui pur et dur ou le travail.

Donc si tu n’as pas réussi à choisir le travail, c’est que tu ne t’ennuyais pas vraiment. 

Tu ne peux pas faire de petits dessins sur ton cahier pour t’occuper l’esprit, parce que ça veut dire que tu ne t’ennuies plus. 

Pour te donner un exemple, j’aimerais te parler d’une étude qui a été réalisée en 2014 sur des étudiants. 

Ils ont chacun été enfermé dans une pièce avec 3 choses : une chaise, un bureau et un bouton. 

Ils avaient pour ordre de s’ennuyer.

Mais s’ ils en avaient marre, ils pouvaient appuyer sur le bouton et ils recevaient une petite décharge électrique.

Aussi surprenant que cela puisse être, 67% des étudiants et 25% des étudiantes ont décidé d’appuyer sur le bouton au lieu de ne rien faire. 

Cela prouve bien qu’en éliminant totalement toutes les distractions, le cerveau cherche quand même à s’occuper, même s’il doit faire quelque chose de désagréable, comme recevoir une décharge électrique.

Donc cette méthode ne peut que fonctionner si elle est bien appliquée car c’est à l’opposé même de notre cerveau de rester sans rien faire.

Conclusion

Ce n’est sûrement pas la solution à laquelle tu t’attendais, et je le comprends.

Ca peut aussi paraître un peu radical, mais ça a le mérite d’être efficace.

Mais si tu veux déjà essayer de combattre ta procrastination avec des moyens moins exagérés, tu as plusieurs solutions. 

Tu peux déjà aller jeter un coup d’œil à tous les articles que j’ai écrit à ce sujet (ici, ici ou encore ici).

Ensuite tu peux aller voir ma (super) vidéo YouTube où je t’explique comment j’ai fait pour ne pas procrastiner pendant 700 jours.

Et pour finir, tu peux t’abonner à ma newsletter pour recevoir 5 conseils qui te permettront de dire adieu à la procrastination.

Une fois que tu es inscrit, tu recevras en plus de ça chaque dimanche un nouveau mail pour te motiver pour la semaine à venir !

Il te suffit de cliquer sur le bouton juste en-dessous pour y avoir accès.

Rejoins la newsletter !🚀

✅ 5 Conseils pour en finir avec la procrastination

✅ Des astuces pour devenir encore plus productif

✅ Des citations inspirantes pour te motiver

✅ Des méthodes pour être plus efficace

✅ Aucun spam seulement de bons conseils ! (+4500 inscrits)

Merci pour ta confiance et à tout de suite pour ton premier conseil !